Bonsoir

La DGRSDT vient de publier sur son site la liste des revues de catégorie A (Web of Science), celles de catégorie B (Scopus ?) ainsi que les revues prédatrices et les éditeurs prédateurs (listes de Jeffrey Beall mises à jour ?). Elle a aussi mis en ligne les bases bibliographiques validées (bases françaises ?). Y figure également une liste dénommée "all databases". Ce qui est une excellente initiative. Or, il s'avère que dans la liste "all databases" figure au moins une vingtaine de revues répertoriées dans en tant que revues prédatrice dans la liste 2018 publiée par la DGRSDT !!!! Et c'est juste une première vérification à la va-vite.

Je vous donne la liste des revues en question. A vous de constater:

1-Acta Kinesiologica

2-Asian Journal of Business and Management Sciences (AJBMS)

3-Asian Pacific Journal of Tropical Disease

4-Australasian Journal of Herpetology

5-Biomedical & Pharmacology Journal

6-Calodema

7-Columban Journal of Life Sciences

8-Cumhuriyet Science Journal

9-Current Biotica

10-European Journal of Sustainable Development

11-International Journal of Advanced Life Sciences

12-International Journal of Pediatrics

13-Journal of Applied Pharmaceutical Science

14-Journal of Computers

15-Journal of Electrical Engineering

16-Journal of International Environmental Application & Science

17-Oncotarget

18-Oriental Journal of Computer Science and Technology

19-Progress in Physics

20-Reef Resources Assessment and Management Technical Paper

21-Sport Science

Cela veut dire que ces listes ont été "balancées" sans aucune vérification. Sinon, il faudra nous donner la signification de la liste "all databases". Il faudra peut-être comparer encore les les autres listes avec celles des revues prédatrices et des éditeurs prédateurs. Faîtes-nous part de vos trouvailles.